Example de largeur avec la valeur spéciale « device-width »

LE GUIDE
Traitement chimique pour piscine

Traiter l’eau de votre piscine (hors sol ou enterrée) est indispensable pour la maintenir limpide et propre à la baignade, c’est-à-dire limiter les risques sanitaires. Dans ce guide on vous dit tout sur le traitement efficace de l’eau de piscine. Bonne lecture.
De nombreux produits chimiques existent pour traiter l’eau de piscine : nous vous proposons la gamme du spécialiste Marina.

Un traitement efficace compte 3 étapes : la filtration, l’équilibre de l’eau et la désinfection.

Filtration de l'eau de piscine

La filtration de l’eau évite la stagnation et la prolifération des bactéries.

Il existe 3 types de filtration : la filtration à sable, à cartouche et la poche filtrante.
Concrètement, l’eau est aspirée par le skimmer, elle passe par le système de filtre puis est rejetée dans le bassin au niveau des buses de refoulement.

La filtration doit s’effectuer dans la journée et la nuit.
Le temps de filtration dépend de la température de l’eau : (T° de l’eau/2) + 1 heure.
Soit pour une eau à 20°C : (20/2)+1 = 11 heures de filtration.

Pensez à entretenir votre système de filtration pour maintenir son efficacité.
Un filtre à cartouche se nettoie fréquemment et se change environ toutes les 2 semaines.
Le filtre à sable est à nettoyer une fois par an avec un détartrant et à changer tous les 3 à 5 ans.

Pour une filtration encore plus fine et clarifier l’eau, vous pouvez utiliser un floculant. Attention, il en existe de différentes sortes. Utilisez de préférence un floculant universel adapté pour toutes les filtrations.

pH et équilibre de l'eau

Le pH indique le potentiel hydrogène de l’eau, soit la concentration en ions hydrogènes de l’eau. Plus simplement, il s’agit de savoir si l’eau est acide, neutre ou basique.

Le pH doit être contrôlé au minimum 1 fois par semaine et après un orage ou après une forte affluence dans la piscine. Le pH idéal pour la piscine est entre 7,0 et 7,4.

Un pH acide (inférieur à 7) provoque des irritations des yeux, de la peau et endommage le matériel (plis sur le liner, corrosion des équipements).

Un pH basique (supérieur à 7,4) assèche la peau, les cheveux, favorise la formation de calcaire et l’eau trouble.

Il existe des régulateurs chimiques de pH pour l’augmenter ou le diminuer. Bon à savoir : un pH bien ajusté conditionne l’efficacité des produits de traitement (le chlore notamment).

Il existe différents types de testeur de pH : sous forme liquide (gouttes), pastilles, bandelettes ou électronique.

Désinfecter l'eau de la piscine & oxydation

Le saviez-vous ?
90% des bactéries présentes dans l’eau sont apportées par les baigneurs.

Il est primordial de désinfecter l’eau pour éviter la formation d’algues, de bactéries et de calcaire.

Il existe 3 types de désinfectants pour piscine : le chlore, l’oxygène actif et le brome.
Attention, il est fortement déconseillé d’utiliser de l’eau de javel. Mal dosée, elle peut être très dangereuse pour les usagers et détériorer le matériel.

Le chlore est idéal pour les piscines : économique, simple à utiliser et très efficace. Le taux de chlore est à vérifier chaque semaine : il doit être de 2mg/L. Marina vous propose des pastilles ou galets pour traitement régulier, des traitements multifonctions, des traitements complets pour 1 à 3 mois de tranquillité et des traitements chocs pour la mise en route après l’hivernage, ou pour remonter le taux de chlore en cas de besoin.

Le saviez-vous ? Une forte odeur de chlore signifie que la teneur en chlore de l’eau n’est pas suffisante.

L’oxygène actif est conseillé pour les petites piscines et pour les peaux sensibles. En effet, il n’irrite pas la peau, ni les yeux. Plus cher que le chlore, il est aussi moins efficace quand la température de l’eau dépasse les 27°C.
L’oxygène actif ne convient pas aux grands volumes d’eau.

Le taux d’oxygène actif est à vérifier tous les 4 jours. Il doit être supérieur à 0,4 mg/L.

Le brome est quant à lui idéal pour les spas.
Inodore, il n’irrite pas la peau ni les yeux. Il est adapté aux eaux chaudes et calcaires. Enfin, son coût est élevé.

Le taux de brome est à vérifier toutes les semaines et doit être autour de 2-3 mg/L.

La gamme Marina comprend également des anti-algues et nettoyants ligne d’eau.

Comme son nom l’indique un anti-algues lutte contre la prolifération des algues vertes et noires, et clarifie l’eau.

Le nettoyant d’eau élimine les dépôts gras et le calcaire, le long de la ligne de flottaison.

Nous vous conseillons de traiter l’eau de la piscine le soir, après la baignade et de mettre en marche simultanément le système de filtration.

Calculer le volume d’eau d’une piscine

Afin de doser correctement les traitements chimiques, vous devez connaître le volume d’eau de votre piscine.

Volume d’une piscine rectangulaire ou carrée = longueur x largeur x profondeur moyenne
Volume d’une piscine ronde = diamètre x diamètre x profondeur moyenne x 0.78
Volume d’une piscine ovale = longueur x largeur x profondeur x 0.89

Ouverture & hivernage de piscine

Au printemps, l’ouverture d’une piscine se fait en 3 étapes clés : nettoyer la piscine, nettoyer le filtre et traiter l’eau.

Nettoyer la piscine consiste à contrôler le bon fonctionnement de votre installation (filtre, pompe…), nettoyer la ligne d’eau et retirer les saletés à l’aide d’accessoires de piscine (épuisette de surface, de fond, brosse, balai aspirateur…)

Voir les les accessoires de piscine

Pour nettoyer le filtre, ajuster le niveau d’eau de la piscine puis détartrer le filtre à sable avec le nettoyant filtre et bassin.

Contrôler ensuite le pH et le réajuster si nécessaire. Effectuer une chloration choc avec la filtration en marche pendant 24h minimum.

En fin de saison, la mise en hivernage de votre piscine comporte aussi quelques étapes à respecter.

Tout d’abord, n’effectuer l’hivernage que si la température de l’eau est inférieure à 15°C.
Les piscines hors sol autoportante ou tubulaire sont des installations provisoires qui doivent être démontées en fin de saison. Seules les piscines hors sol avec une structure entièrement métallique sont conçues pour supporter l’hiver.

Préparer l’eau 2 ou 3 jours avant la mise en hivernage. Mesurer le pH, l’ajuster si nécessaire puis effectuer une chloration choc avec filtration continue pendant 24h.

Ensuite, passer l’aspirateur avec la filtration en position « égout », nettoyer la ligne d’eau et le filtre.

Vidanger les canalisations et baisser le niveau d’eau en dessous des buses de refoulement. Mettre du produit « spécial hivernage », conçu pour éviter la formation de dépôts incrustants (si difficile à éliminer au printemps) et la prolifération des algues.

Préparer le bassin en installant la ligne de bouées d’hivernage en diagonale dans le bassin. Contre le gel, mettre une bouée Gizzmo dans chaque skimmer. Placer un bouchon de caoutchouc par refoulement ou prise balai. Débrancher l’armoire électrique.

Terminer par l’installation d’une bâche d’hivernage qui protègera des feuilles et autres débris. En plongeant le bassin dans l’obscurité, la bâche renforce aussi la protection contre les algues. Attention, la bâche doit mesurer 40 cm de plus tout autour du bassin.

Photos non contractuelles. La disponibilité des produits présentés peut varier. Mise à jour : Mars 2016